MATERNITE
17 juillet 2017

8 raisons d’aimer être une working-mum

working-mum

Après la naissance de Baby Boy, j’ai choisi de reprendre le travail à 100 % sans trop me poser de question. Cependant, lorsque l’on vient d’accoucher, il est difficile de se dire que l’on va “abandonner son bébé” à des bras inconnus. Je l’ai pourtant fait comme des milliers de femmes le font chaque jour – ma mère la première – et certaines dirigent même des sociétés du CAC 40, alors pourquoi pas moi ?! 

Etre une working-mum, pourquoi pas ?

J’aime mon travail et, comme j’ai étudié pour faire mon métier, il est très important à mes yeux. Du coup, cela valait-il le coup de retourner au travail ? Personnellement, j’aime à penser que oui. J’aime les challenges, je pense pouvoir gérer le travail et arriver à donner suffisamment d’amour et d’attention à mon baby boy en rentrant le soir. 

Je dois vous avouer que mes trois de congés maternité sont passés assez vite, il y avait les rendez-vous médicaux pour moi, et ceux de Baby Boy et le temps de dire ouf et de se remettre de l’accouchement qu’il fallait déjà reprendre le travail. Je comprends très bien celles qui qui poursuivent le congé maternité avec un congé parental ou qui se mettent à 80%.

En échangeant avec un collègue dont le mari est muté en Argentine à la rentrée – future expatriée -, elle me disait qu’elle aurait du mal à garder son fils toute la journée pendant 5 mois avant la rentrée scolaire qui a lieu en février là-bas. Elle aura du mal à faire la coupure avec son travail.working-mum

Au lieu de se sentir coupable, voici 8 raisons d’aimer et d’être fière d’être une working-mum :

  1. Etre moins stressée : un des gros stress de la maman qui travaille, c’est de pouvoir concilier son rôle de maman et son travail. Le travail sert de défouloir et la soirée sera d’autant plus appréciée car dédiée aux enfants.
  2. Baby Boy a une vie sociale : on lui a trouvé une assistante maternelle agréée faute de place en crèche. Il se retrouve avec 2 autres enfants, ce qui va lui permettre de s’adapter à la vie en communauté.
  3. Montrer l’exemple à mon enfant : ma mère a toujours travaillé depuis ses 16 ans et j’avoue que je me suis toujours demandée comment elle avait pu gérer et élever 4 enfants en travaillant. C’est quelque chose qui m’a motivée à reprendre le travail.
  4. On se met moins de pression pour toutes les tâches de la vie quotidienne : lorsque l’on reste à la maison, on a toujours l’impression que rien n’est fait à temps (le ménage, la prise de rendez-vous, etc). Du coup, avec le travail, on se met moins la pression pour ce genre de petites choses.
  5. Cela me donne une excuse pour me faire belle tous les matins. C’est sympa de s’apprêter pour le travail je trouve, cela me donne du pep’s de trouver une jolie tenue et cela montre qu’on est professionnelle aussi.
  6. Mon salaire, mon indépendance : j’avoue que j’ai toujours aimé posséder mes affaires mais surtout les acheter toute seule. Je suis fière d’être indépendante et d’avoir mes propres revenus.
  7. Je ne veux pas être une maman tout le temps. Une fois la tenue de travail enfilée, je suis une working-mum à part entière. On fait un break de cette manière.
  8. Mon conjoint est là pour gérer : on essaie de bien diviser les tâches pour que le papa profite autant de Baby Boy que moi. On gère notre emploi du temps et l’organisation qui en découle comme une équipe.

Et vous, que pensez-vous du statut de working-mum ?

Vous aimerez peut-être aussi...

14 commentaires

  • Reply papafamilyblog.com 17 juillet 2017 at 15 h 39 min

    Ma femme j’en sui fier aussi pour alliez les deux 🙂

  • Reply nina 17 juillet 2017 at 15 h 50 min

    Je suis entièrement d’accord avec tes conseils surtout la 4 car je travaille de chez moi et j’avoue que je ne me coupe jamais de la maison dans sa généralité et c’est plus usant que si j’aurais travaillété à l’extérieur. Bisous

  • Reply maman est occupée 17 juillet 2017 at 17 h 20 min

    Je ne me suis jamais arrêtée de travailler pour élever mes loulous, par obligation et puis un peu par choix aussi : je me retrouve dans ton billet, sans oublier que la séparation se vit beaucoup plus facilement quand l’enfant est en âge d’entrer à l’école

  • Reply Melle Bulle 17 juillet 2017 at 19 h 58 min

    YES ! Merci pour ce genre de message. Je pense aussi continuer à travailler quand je serai mère (ou alors les 6 premiers mois à 80% histoire de reprendre en douceur) et ça fait du bien de lire ça, ça permet de déculpabiliser ! Hier encore une copine me demandait, comme si ça allait de soi, si je prendrais un congé parental si on avait un enfant … Et elle a fait une drôle de tête quand j’ai spontanément dit non ! (sachant que mon mari est en train d’ouvrir une micro crèche donc j’espère bien que ce sera lui qui gérera la garde de notre enfant). Bref, en gros, c’est important que chaque femme puisse faire comme elle le VEUT et le PEUT !

  • Reply CyrielleMaakeup 18 juillet 2017 at 0 h 02 min

    J’en pense également que du positif ! Pour le moral et pour le social aussi de notre coté c’est important car moins on voit de monde moins on a envie d’en voir je pense !
    Je suis en arrêt depuis 2 mois et demi “à cause” de ma grossesse et j’avoue que c’est long sans travailler surtout que je n’ai pas encore mon Bébé parce qu’après je ne vais pas voir le temps passé je pense 😉
    Des bisous !

  • Reply olivia 18 juillet 2017 at 7 h 18 min

    Tu as raison! je n’arriverai pas à passer toute la journée à la maison!

  • Reply Maman Sur Le Fil 18 juillet 2017 at 7 h 39 min

    Avec ce type de billet, je m’aperçois que nous sommes tous et toutes si différents face à la maternité, à la vie professionnelle. Il est tellement difficile de trouver un équilibre qui convienne à tout le monde… personnellement, j’ai repris le boulot avec joie au 5 mois de ma première puis je suis finalement repartie en congé parental… Et si j’ai un joli projet professionnel en cours, cela fait quasi 6 ans que je n’ai pas travaillé… Et je l’ai plutôt bien vécu !

    Mais clairement, j’admire les femmes qui arrivent à tout concilier !

    Virginie

  • Reply prettylittletruth 18 juillet 2017 at 13 h 16 min

    Je n’ai pas d’enfants mais je suis d’accord que c’est important de garder son travail quand on est mere et qu’on le souhaite! Je me vois faire tout pareil que toi 🙂

  • Reply Lolli 18 juillet 2017 at 14 h 22 min

    Je suis sûre que tu gères comme une chef 🙂

  • Reply Aglaé 18 juillet 2017 at 14 h 59 min

    Pour moi arrêter de travailler ce serait juste impensable… Ma mère ne travaillait pas, je n’enviais absolument pas sa vie centrée sur la maison et la vie domestique. Pour moi le travail est un facteur d’épanouissement indispensable et permet aussi de jouer un rôle dans la société, d’avoir une activité économique et sociale utile pour moi et pour les autres (j’ai la chance d’avoir un métier qui a du sens).
    Tes raisons me parlent, notamment la 2 et la 4 qui me semblent très justes ! Travailler est bon pour la mère mais aussi pour les enfants, qui sortiront du cocon familial et qui auront le modèle d’une mère active, qui gagne sa vie, qui progresse dans sa carrière…
    (oui le sujet me parle !)
    Je n’ai pas l’expérience de la conciliation vie pro/vie familiale mais j’admire celles qui le font ! Ça demande une sacrée énergie, à mon avis…
    bises
    Aglaé

  • Reply Maman Nouille 18 juillet 2017 at 15 h 10 min

    Moi j’ai travaillé à mi-temps et à temps complet pour mon premier. Travailler à temps plein n’était d’ailleurs pas plus fatiguant. Parce qu’à mi-temps, on s’occupe aussi de ses enfants à mi -temps (et de leurs rdv à droite à gauche) et c’est beaucoup. Au travail, j’apprécie d’avoir le temps de penser et de ne aps être sans cesse interrompue (bien sur, ça dépend du travail).

  • Reply Caro* 19 juillet 2017 at 11 h 48 min

    Je suis tout à fait d’accord avec ton article et les raisons que tu exposes sont excellentes. Travailler fait partie de la vie selon moi et je ne pourrais pas rester inactive (même si une maman est loin d’être inactive, bien au contraire !). Bisous 🙂

  • Reply Caro* 19 juillet 2017 at 11 h 48 min

    PS : ton Baby Boy est trop chou <3

  • Reply marine 20 juillet 2017 at 11 h 04 min

    Je suis entièrement d’accord avec cet article. Pour ma part j’ai choisi de prendre mon congé de 5 mois pour profiter de bébé, après un parcours relativement dur pour l’avoir. Ne sachant pas si un 2e sera possible je voulais en profiter le plus possible. Cependant, j’adore mon travail et je dois bien dire que j’ai déjà hate de reprendre même si bébé n’est pas encore né ( ce qui ne saurait tarder).
    Je m’épanouie entièrement dans mon travail et je pense que cela contribue en effet à une dynamique dans la famille. Aussi, le congé de six mois était un bon compromis pour moi: avoir du temps avec bébé à ses débuts avant de reprendre et de le laisser, lui aussi, s’épanouir en collectivité!

  • Laisser un commentaire

    Back to top