LIFESTYLE
22 juillet 2019

Comment affronter la barrière de la langue en vacances ?

J’aime voyager, je pars dès que je le peux à l’étranger. J’ai étudié les langues étrangères à l’université, ce qui ne m’empêche pas d’être gênée lorsque je ne maitrise pas la langue du pays où je suis en vacances.

Comment affronter la barrière de la langue en vacances ?

Partir en vacances à l’étranger est une formidable aventure. Outre le dépaysement garanti par un climat et une culture différente, c’est une aussi l’occasion de sortir de sa zone de confort. En effet, dans un pays avec une langue souvent inconnue, il est indispensable de savoir se débrouiller devant des imprévus et des situations inédites.

Seulement voilà, pour beaucoup, la barrière de la langue et un obstacle infranchissable et suscite de l’appréhension. En effet, nous sommes habitués à tout gérer par la parole et le fait de ne pas comprendre ce qui se passe autour de nous peut rapidement devenir frustrant voire angoissant.

Comment affronter la barrière de la langue en vacances ?

Quelle est la langue la plus utile pour voyager ?

Certaines langues sont plus utiles que d’autres car davantage utilisées. Si on se réfère à un classement brut (nombre de personnes parlant la langue), on obtient un classement plaçant le chinois en première position, l’anglais en deuxième et l’hindi en troisième.

En revanche, pour le nombre de pays ou la langue est employée, on retrouve l’anglais à la première place, parlée dans 53 pays, le français en seconde place avec 38 pays, l’arabe avec 26 pays, l’espagnol avec 21 pays et le portugais dans 10 pays.

On pourrait ainsi se dire que le français n’est pas si mal placé et qu’il serait aisé de s’en satisfaire. Seulement le français et l’arabe sont des langues utilisées dans des pays assez peu peuplés. Ainsi l’espagnol, le portugais et l’anglais sont bien plus utiles en voyage car elles sont parlées par un grand nombre de personnes dans un grand nombre de pays. On peut donc arriver à la conclusion assez logique que, comme vous l’avez surement souvent  entendu, l’anglais est à favoriser pour vos voyages. Sans viser le bilinguisme, il est très intéressant d’avoir quelques notions de cette langue.

Voyons ensemble comment affronter la barrière de la langue ?

Heureusement, à notre époque et grâce aux technologies à notre portée, la barrière de la langue peut être réduite via plusieurs solutions et se débrouiller ou avoir quelques notions d’anglais est désormais simple.

Premièrement, l’organisation : organisez au mieux votre voyage afin de limiter les imprévus. Pensez à noter les numéros de téléphone, les adresses des logements et des lieux ou vous voulez vous rendre, les questions que l’ont peut vous poser à la douane, planifiez vos trajets et renseignez-vous notamment sur les modalités des transports en commun.

Il peut être également utile d’apprendre quelques mots et phrases de base en anglais, ou même de se munir un petit guide de la langue. Comptez aussi sur les applications dédiées ! Il en existe un grand nombre permettant de traduire en direct les paroles et les textes (par exemple, si vous voyagez dans un pays dont l’alphabet est différent).

Enfin, si vraiment vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, optez pour un voyage de groupe organisé. Vous serez de cette manière entouré de personnes de votre langue et serez moins perdu ! De même pour un voyage entre amis, vous ne serez jamais seuls, ou très peu. C’est une très bonne manière d’affronter la barrière.

Améliorer son anglais

Si c’est une matière enseignée à l’école, son utilisation n’est pas évidente pour tout le monde. Il existe cependant des solutions pour améliorer son niveau avant un voyage.

Si vous connaissez déjà les bases de la grammaire et du vocabulaire, gardez en tête que la prononciation est un aspect fondamental pour se faire comprendre, si vous connaissez le vocabulaire mais pas comment le prononcer vous aurez aussi des problèmes en vous adressant aux locaux.

C’est pourquoi vous pouvez parfaire par exemple votre prononciation en anglais avec les programmes spécialisés mis en place par des applications comme celle de Babbel. Ils offrent un moyen ludique et souvent gratuit de s’exercer, notamment si vous n’avez pas beaucoup de temps à y consacrer.

Sinon, il est possible de prendre des cours avec un professeur à domicile ou une personne bilingue, c’est une solution idéale pour s’exercer à l’oral avec quelqu’un et travailler la conjugaison ainsi que la grammaire.

Parfaire son accent est à la portée de tous, la base est d’écouter de l’anglais. Regardez des films, des vidéos ou des séries en version originale (si possible sous-titrés en anglais). Lisez à voix haute ou essayez de chanter vos chansons préférées en copiant la façon qu’à l’interprète de s’exprimer.

Enfin, n’oubliez pas que même sans la parole, la communication passe aussi par le regard et les gestes, vous arriverez très certainement à vous faire comprendre en étant suffisamment expressif ! Alors, la barrière de la langue vous semble-t-elle moins infranchissable ?

Et vous, comment affrontez-vous la barrière de la langue ?

Vous aimerez peut-être aussi...

5 commentaires

  • Reply La parenthèse psy 23 juillet 2019 at 10 h 45 min

    Lors de mes études, je partais chaque été plusieurs mois découvrir plusieurs pays avec une amie. Quelle chance, elle était bilingue ! Je me cachais derrière elle mais ce n’est pas la solution idéale…. L’alcool m’aide beaucoup aussi. Je suis plutôt honteuse de mon anglais et je “n’ose pas” le parler. L’alcool lève mes freins et finalement, je me fais parfaitement comprendre. Bon, ok, astuce à ne pas reproduire pour les -18 ans ! Et avec modération 😉

  • Reply Fl3ur de lun3 23 juillet 2019 at 17 h 16 min

    Ton article est très intéressant et documenté, comme d’habitude.
    Ca me fait beaucoup rire le passage sur la prononciation et je confirme, pour l’avoir vécu mais dans le sens inverse. Dans un bar, on m’a demandé “Lemon and ice ?” sauf qu’avec l’accent (et la panique de la langue étrangère…alors que j’ai fait des études d’anglais et espagnol !!), je n’arrivais pas à comprendre lol.
    Et puis ça change tellement d’un pays à l’autre…lol

  • Reply canaille-sympa 24 juillet 2019 at 12 h 24 min

    Il y a plusieurs année, je suis partie en Espagne avec quelques amis. On ne connaissait pas du tout la langue, mais un vieux guide du routard nous à appris l’essentiel : bonjour, s’il vous plait, merci, au revoir. Le plus difficile était de payer mais de toutes façons, la plupart des caisses indiquent le montant 🙂

  • Reply Lolli 25 juillet 2019 at 9 h 18 min

    L’application duolingo est pas mal pour se mettre à la langue de la future destination quelques semaines avant. L’anglais est LA langue qu’il faut connaitre un minimum pour moi. 🙂

  • Reply Enirtourenef 1 août 2019 at 18 h 56 min

    Je pense que la langue la plus utile en voyage dépend de où on va… la plupart du temps c’est l’anglais, effectivement (pratique un peu partout en Europe, et en Inde, ainsi qu’au Japon je pense) mais si on va en Amérique latine eh bien c’est le portugais ou l’espagnol… Et puis pour affronter la barrière de la langue, avoir un petit guide de base de la langue du pays peut être pas mal. C’est ainsi qu’en Croatie ça a été bien utile que je puisse dire “troisième chambre” puisque les propriétaires de la maison louée ne parlaient pas anglais.

    Mais sur l’anglais je pense qu’il y a une différence entre “ne pas savoir prononcer” et “parfaire son accent”. J’ai un ami qui parle très mal anglais en ce sens qu’il a un accent tout pourri mais c’était la seule chose que sa prof de lycée avait à lui reprocher : il a été élevé en partie en Inde : il parle anglais ! L’accent n’est pas une condition sine qua none pour se faire comprendre même si bien sûr ça peut jouer (par exemple j’ai beaucoup de mal quand j’entends des Australiens parler ou des Indiens). Je pense qu’on parle trop de l’accent et pas assez de la langue en temps que telle c’est-à-dire la grammaire et le vocabulaire, qui sont plus importants pour se faire comprendre que l’accent. Si vous voulez boire et que vous dire “ouateur” on comprendra, je pense…

  • Laisser un commentaire

    Back to top