VIE PROFESSIONELLE
12 novembre 2017

5 façons de développer son assurance au travail

comment développer son assurance au travail

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur : comment développer son assurance au travail ? 

En effet, plus jeune j’étais très timide et jusqu’à assez longtemps et c’est en commençant à travailler que j’ai développé mon assurance.

Cette assurance, elle est parfois un peu fausse car je me force un peu mais elle est nécessaire. J’ai remarqué que dans le monde du travail, il faut éviter de montrer trop ses faiblesses, elles peuvent se retourner – bien souvent – contre nous.

Comment gagner en assurance, en éloquence ? Comment éviter de bafouiller, se sentir rougir, avoir mal au ventre en parlant ? Voici quelques unes de mes astuces.

Voici 5 astuces pour développer son assurance au travail :

Au final, gagner en assurance est un travail quotidien que j’essaie de mettre en oeuvre tous les jours, pour éviter de me faire bouffer par les autres mais également pour surmonter ma timidité; et même si j’ai parfois des moments de doute comme vous pouvez en avoir, j’essaie toujours de ne pas le montrer.

comment développer son assurance au travail

1. Ne pas se sous-estimer

On pense toujours ne rien savoir, ne pas bien comprendre les choses ou mal les faire. C’est une erreur ! Il ne faut pas se sous-estimer. Il faut toujours se dire que c’est possible de faire les choses, que les autres n’ont pas la science infuse et que même si vous ne comprenez pas quelque chose tout de suite, vous y arriverez bien tôt ou tard.

Restez positif, dites-vous qu’il y a toujours une solution et tout ira bien !

2. Zen. No stress

Vous compensez ce sentiment d’oppression qui vous tord le ventre ou vous coupe le souffle alors que vous n’arrivez pas à faire quelque chose. Cela m’arrive encore de le ressentir à certains moments. Pour ma part, j’ai changé de poste il y a 1 an et je ne maîtrise pas tout : cela arrive à tout le monde et je suis sûre et certaine que les personnes qui sont autour de vous ont déjà vécu cette scène. 

Du coup, le stress monte plus vite et vous n’arrivez plus à avancer dans votre travail. Il faut faire redescendre cette anxiété par une activité sportive régulière, un travail sur sa respiration et surtout savoir s’entourer de personnes positives pour vous remonter le moral.

3. Savoir accepter ses échecs et se remettre en question

Si l’on vous fait une remarque “critique” sur votre travail, il faut l’accepter comme tel. De toute façon, vous n’avez pas le choix. Personnellement, j’essaie de me remettre en question afin de pouvoir m’améliorer.

Vous pouvez également poser des questions pour mieux comprendre les attentes que l’on a de vous : ce n’est pas une faiblesse. Il ne faut donc pas le prendre personnellement et garder un état d’esprit positif.

4. Faire une liste de ses compétences professionnelles

Allez, je suis sûre et certaine que vous en avez quelques unes ! Cette liste est importante car, comme une sorte de CV, elle recense tout ce que vous savez déjà faire et elle vous valorise. Vous pouvez vous en servir en temps utile lorsque vous vous sentez en difficulté : voici ce que je sais faire donc je peux également faire telle autre tâche.

5. Affirmez-vous !

C’est mon dernier conseil et le plus important. Il faut faire un travail sur vous si vous n’arrivez pas à surmonter votre peur/trac. Je vous recommande la prise de parole en public (devant un amphi de 60 personnes pour ma part) : cela débloque beaucoup de mécanismes. Des cours de théâtre sont très utiles pour vaincre sa peur de l’oral.

Fixez-vous de petits objectifs quotidiens et vous y arriverez ! Inspirez-vous des personnes que vous aimez et qui peuvent vous aider à avancer et à vous sentir mieux (pas forcément sur un plan professionnel).

Et vous, avez-vous de l’assurance ou en manquez-vous un peu ?

Vous aimerez peut-être aussi...

7 commentaires

  • Reply tania 12 novembre 2017 at 17 h 42 min

    je n ai jamais fait de théâtre mais cela semble recommander
    il est aussi important de se remettre en question
    les critiques ne sont pas tjrs négatives
    en tout cas il faut en tirer des leçons

  • Reply Pêche & Églantine 13 novembre 2017 at 8 h 08 min

    De très bons conseils, toujours très utile pour reprendre confiance en nous face à des personnes qui peuvent nous impressionner ou se positionner comme étant supérieurs. Nous avons tous et toutes notre mot à dire et il n’est pas bon de se laisser marcher sur les pieds à longueur de journée !
    Bisous,
    Pêche

  • Reply Sur un petit nuage (Virginie) 13 novembre 2017 at 11 h 09 min

    Hello Emy, comme toujours un très bon article.
    J’espère que ça se passe bien à ton boulot, que tu ne te dévalorises pas quand même :s
    Moi mon travail actuel m’a révélé, ainsi que ma responsable et mon ancienne chef qui m’ont fait comprendre que justement j’avais plein de compétences. Beaucoup plus que je ne le pensais au début. Je suis vraiment tombée sur 2 personnes en or, ça va être dur de passer après elle :s

    Bon courage et à très vite.

  • Reply Ava 13 novembre 2017 at 16 h 54 min

    J’étais très consciente de ma valeur professionnelle, mais cela ne plaisait pas à mes collègues. La réussite, la compétence, fait des jaloux !
    Donc s’affirmer, oui, mais avec modération !

  • Reply Marianne 15 novembre 2017 at 14 h 51 min

    Salut Emy!
    Vraiment intéressant ton article surtout sur le faite de ne pas se sous-estimer dès fois cela m’arrive !
    Je ne travaille pas encore mais c’est surtout pour la fac où dès fois faut rester zen bosser de son côte et le succès arrivera même si le travail d’équipe est important (il faut bien choisir son équipe 🙂 )
    Prendre la parole en public est dès fois très dur mais je pense qu’il est important de le faire (c’est ce que je me disais en TD) !
    Bisous et merci de ces fabuleux conseils!

  • Reply Lolli 15 novembre 2017 at 23 h 00 min

    Merci pour tes conseils 🙂

  • Reply Emmanuelle CM 18 novembre 2017 at 19 h 49 min

    Je reconnais que je manque parfois d’assurance au travail, pas facile d’être dans des situations que nous ne maîtrisons pas. Je te remercie pour tes conseils judicieux.

  • Laisser un commentaire

    Back to top