LIVRES
11 mai 2017

La belle italienne, un roman de Lucinda RILEY

la belle italienne

Nouvelle lecture, nouvelle chronique avec La belle italienne, un roman de Lucinda RILEY qui nous plonge dans les coulisses des grands opéras européens comme La Scala, Covent Garden, en faisant un détour par le Metropolitan Opera de New York.

C’est l’histoire d’amour de la belle Soprano, Rosanna et du non moins beau ténor, Roberto, tous deux chanteurs à La Scala de Milan. Mais a-t-on déjà vu d’aussi belles amours non contrariées ? Leur idylle n’est pas un long fleuve tranquille. Et c’est cela qui donne au roman toute sa force et son intérêt.

  • L’histoire

Rosanna n’a que onze ans lorsqu’elle pose les yeux pour la première fois sur Roberto Rossini, un brillant ténor, aussi beau que charismatique. La fillette se fait alors un serment : un jour, elle l’épousera. Elle ignore qu’un douloureux secret lie déjà leur destin…

Six années plus tard, Rosanna, devenue une belle jeune femme, débarque à Milan. Son talent prodigieux de chanteuse lui permet d’intégrer la célèbre école de La Scala… et de revoir Roberto.

De Milan à New York, en passant par Londres et Paris, commence alors entre les deux artistes une passion tumultueuse et obsessionnelle. Mais les mensonges du passé menacent de faire voler leur vie en éclats.

  • Mon avis

Une belle histoire d’amour comme sait en raconter Lucinda RILEY, que nous avons pu découvrir dans Les Sept sœurs et La Sœur de la tempête… L’auteur, par les intrigues savamment menées, les personnages secondaires intéressants : Luca le frère de Rosanna ainsi que sa sœur Carlotta, Donatella l’amante de Roberto… donne du rythme à l’histoire sur fond musical de grands opéras. Les secrets, puisqu’il en faut, sont très bien gardés jusqu’au bout, ce qui ménage le suspense du début à la fin de l’histoire.

Vous devriez aimer ce roman, si vous êtes fan des histoires d’amour, même si elles se terminent mal, en général, comme dit la chanson, mais c’est ce qui fait leur intérêt, surtout quand elles sont si bien écrites.

  • L’auteur 

Née en Irlande, Lucinda Riley, a écrit son premier livre à l’âge de 24 ans. Saluée à plusieurs reprises par le New York Times, ses ouvrages viennent en tête des best-sellers dans de nombreux pays européens. Ils sont traduits dans 28 langues et disponibles dans près de 40 pays. Elle est notamment l’auteur des Sept Sœurs (Maia), de La sœur de la tempête et de La jeune fille sur la falaise (Editions Charleston).

Editions CHARLESTON  

510 pages – 22,50 €

Vous aimerez peut-être aussi...

6 commentaires

  • Reply Aglaé 11 mai 2017 at 21 h 31 min

    Il a l’air très sympa ce livre, d’autant plus que j’aime beaucoup l’opéra !
    Bises
    Aglaé

  • Reply Emy@FeminiteZen 12 mai 2017 at 9 h 45 min

    ça a l’air sympa. me laisserai surement tenté quant j’aurai fini “le sixième sommeil” de Weber. Tu lis cet auteur ? bonne journée

  • Reply DeuxAimes 12 mai 2017 at 11 h 21 min

    Hello ! J’aime beaucoup les romans qui nous font voyager comme ça ! Merci du partage ! Je regarderai peut être pour l’emmener avec moi cet été !
    Bise, à Bientôt
    Marine (DeuxAimes)

  • Reply Vampilou 12 mai 2017 at 15 h 29 min

    Ah, pourquoi pas, ça me tente vraiment beaucoup !

  • Reply Lireaulitcsexy 12 mai 2017 at 15 h 50 min

    Merci pour ton avis qui donne envie!

  • Reply viou03 13 mai 2017 at 9 h 08 min

    Encore un roman Charleston qui me fait bien envie.

  • Laisser un commentaire

    Back to top