MATERNITE
10 juin 2017

Mon choix de ne pas allaiter

ne pas allaiter

Avant d’accoucher, je me suis posée pas mal de questions sur l’allaitement. J’ai aussi lu beaucoup de choses sur internet (pas toujours vraies). Il y a une question essentielle que l’on pose à la maternité : “souhaitez-vous allaiter ou non votre bébé” ? Ma réponse a été non.

Avant de tomber enceinte, je le savais déjà, je n’allaiterais pas. Il s’agit d’un choix personnel, et même si je pense que la plupart des femmes allaitent, par envie, conviction et je respecte cela, cela n’a pas été mon cas.

Je suis mal à l’aise rien qu’à l’idée de devoir me déshabiller en public pour pouvoir donner le sein à mon bébé. Certaines d’entre vous vont sans doute penser que, la plupart du temps, on nourrit le bébé chez soi. Justement, pas forcément ! Il m’est arrivé de voir des femmes nourrir leurs enfants dans des restaurants, dans les transports en commun… Cela m’a sûrement dérangée car inconsciemment je me suis dit : quand je serai enceinte cela ne sera pas mon cas, je ne le ferai pas.

J’aime mon enfant plus que tout, je suis prête à m’en occuper nuit et jour et je suis consciente que lui donner le biberon est peut être une solution de facilité mais c’est mon choix de ne pas allaiter.

Très franchement, je suis assez sereine avec cette question et je défie quiconque de me faire une remarque à la naissance de mon bébé. On m’a posé souvent la question : “vas-tu l’allaiter ?”  Quand je répondais non, je sentais une sorte de gêne chez la personne qui m’avait posé la question; comme si accoucher se résumait à nourrir son enfant.

Ma mère m’a allaitée, donc cela n’a rien à voir avec ma propre alimentation à ma naissance. C’est juste mon choix, notre choix avec mon conjoint puisqu’il me soutient à 100% dans ma décision. Ne pas allaiter, c’est la moindre de mes libertés. Je sais que je peux lui donner une “têtée de bienvenue” et je le ferai sûrement mais cela s’arrêtera là. 

Il est vrai que la grossesse, c’est assez compliqué comme ça. Je n’avais qu’une hâte, c’était d’accoucher et de retrouver mon corps d’avant. Est-ce que vouloir lui donner le biberon fera et a fait de moi une moins bonne mère ? J’en doute mais il semblerait que la société le suggère… Tant pis !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Pour ou contre l’allaitement ?

(article republié dans le cadre de la reconstruction de la rubrique Maternité de mon blog)

credits photo : Lindsay Palmer

Vous aimerez peut-être aussi...

21 commentaires

  • Reply CyrielleMaakeup 10 juin 2017 at 21 h 01 min

    C’est vrai que la société a tendance a être “pro-allaitement” ce que je ne comprends pas non plus car c’est quand même personnel de décider de ça.
    Avant d’être enceinte et même au début de ma grossesse, je disais que je n’allaiterai pas, et plus le temps passe plus j’hésite, donc moi je suis encore indécise à 7 mois de grossesse 😂
    Des bisous !

  • Reply Claire 10 juin 2017 at 21 h 13 min

    Perso, je suis plutôt pro allaitement mais chacun fait ses choix et les assument. C’est ça le plus important. Moi ce qui me dérange, ce n’est pas qu’une mère n’allaite pas (chacun fait bien comme il veut) mais c’est qu’une mère en arrive au biberon parce qu’elle n’a pas été bien accompagné dans son allaitement.
    Et non, je ne pense pas que tu es une moins bonne mère pour autant 😉

  • Reply papafamilyblog.com 10 juin 2017 at 22 h 07 min

    chacune choisi ce quelle veux, ne pas juger les autres c’est le plus important. moi ma femme a fait les deux

    • Reply Emilie 10 juin 2017 at 22 h 11 min

      Comme tu le dis, chacun fait comme il veut 🙂

  • Reply Marion 11 juin 2017 at 10 h 34 min

    Ma mère a décidé d’allaiter, mais comprend parfaitement celles qui décident de ne pas le faire, car comme toi elle reconnaît que se déshabiller en public peut être inconfortable, et surtout que l’allaitement peut faire mal. On vit dans une modernité qui permet de trouver d’autres ressources pour les anticorps des nourissons, alors autant en profiter ; le choix est un luxe que tout le monde n’a pas, quand on l’a c’est une belle opportunité qu’il faut saisir. Gros bisous !

  • Reply Caro* 11 juin 2017 at 10 h 55 min

    Un choix que je comprends parfaitement car si je suis maman un jour, je ne compte pas du tout allaiter ! 🙂

  • Reply Lolli 11 juin 2017 at 16 h 27 min

    Un choix que je comprend tout à fait car je ne compte pas du tout allaiter lorsque je serais maman et je respecte les 2 avis. 🙂 Mais je ne comprend pas les pro allaitements qui parfois font culpalibiser la mère. C’est un choix personnel que seule la mère doit prendre.

  • Reply marine 12 juin 2017 at 11 h 43 min

    Je te soutiens a 100%. Bébé arrive dans 2 mois et je sais depuis longtemps que je n’allaiterai pas; c’est un choix personnel qu’il faut respecter. Néanmoins, la gène des personnes est palpable quand on l’annonce clairement; et même quand ce n’est pas un reproche je le prend pas spécialement bien.
    Je respecte les femmes qui allaitent ou souhaitent le faire, et j’aimerais que l’inverse soit vraie.

    Après tout ne vaut il pas mieux donner le biberon avec amour que donner le sein à contre coeur en se forçant?

    • Reply Emilie 12 juin 2017 at 13 h 13 min

      Coucou Marine, je suis entièrement d’accord avec toi !

  • Reply Caroline 12 juin 2017 at 11 h 47 min

    Merci pour ce billet, je vais bientôt accoucher de mon deuxième bb, et j’ai été davantage frappée par l’insistance de notre société au sujet de l’allaitement. Moi, ce n’ai pas le mien,je donnerai le biberon mais même pendant mes cours de préparation à la naissance, une sage femme a donné tous les arguments pour l’allaitement,,j’étais là seule du groupe à avoir fait le choix du biberon , puis en souriant elle me regarde, “et oui madame l’allaitement est quand même le mieux…” très gentille mais insistante. J’en suis ressortie culpabilisée et en colère.

    • Reply Emilie 12 juin 2017 at 13 h 13 min

      Pareil, à la maternité on ne parle toujours que de l’allaitement et c’est bien dommage.

  • Reply Pauline 12 juin 2017 at 13 h 35 min

    Merci pour ce billet je suis contente de voir que les langues se délient de plus en plus et que ne pas allaiter devient de plus en plus courant (où du moins moins tabou) ! Je n’ai pas allaité mon fils et ne regrette pas du tout mon choix : le papa a pu participer dès le début (et toute la famille d’ailleurs), on peut passer le relais, être plus relax et du coup beaucoup plus détendu pour profiter de son bébé 🙂
    Pour info, ma gynéco (qui était d’accord avec mon choix et n’a jamais essayé de m’en dissuader) m’a informé que la tétée de bienvenue ne sert pas à grand chose si on choisit de ne pas continuer derrière 😉 il ne faut surtout pas se forcer et ce n’est pas pour ça que tu seras moins proche de ton bébé.

  • Reply Fauvamotte 12 juin 2017 at 16 h 50 min

    Ce qui me gêne le plus ce n’est pas d’allaiter ou non, c’est de le faire pour les mauvaises raisons. Et ça me gêne aussi quand les femmes ne pensent qu’à une chose: retrouver leur corps d’avant! Il est évident qu’une grossesse vous transforme mais il s’agit de quelques mois dans toute une vie! Si ensuite vous faites les choses bien, vous retrouverez votre corps d’avant. Mais pourquoi tant se baser sur l’apparence tout de suite? A l’heure ou tout le monde prône le “je suis comme je suis et tant pis pour ce qu’en pensent les autres”, je trouve qu’on fait bien attention au regard des autres justement. Prenez le temps d’être mère et de reprendre doucement votre place de femme. L’une de va pas sans l’autre. Les femmes qui mettent leur délaissement de leur apparence sur le coup de la grossesse le font pour se donner des excuses (dans la majeure partie des cas). Heureusement que mère ne veut pas dire oublier de se laver les cheveux, s’habiller comme un sac, ne plus se maquiller, ne plus s’épiler… J’en ai 2 en bas âge et on est en marche pour en faire un 3ème, je sais de quoi je parle!
    Donc allaitez ou pas, mais s’il vous plait, ne le faites pas pour de mauvaises raisons (avoir peur que la poitrine soit abimée…). Et je trouve que vous êtes un peu rudes sur la société. On essaie de plus en plus de déculpabiliser les femmes qui ne souhaitent pas allaiter. Il est prouvé que c’est excellent pour l’enfant, donc forcément certaines personnes font le forcing. Mais dans l’ensemble, on est bien encadré dans tous les cas et de moins en moins jugées.

    • Reply Emilie 12 juin 2017 at 21 h 36 min

      Je n’ai pas fait ce choix par peur que ma poitrine soit abîmée et ma réflexion n’est nullement portée sur un souci d’apparence, c’est juste mon ressenti … J’ai donné mon avis, tu as le tien.
      Enfin, ce n’est pas parce que tu as 3 enfants que tu as forcément raison. Chaque femme a son propre ressenti.

  • Reply Marion 12 juin 2017 at 18 h 52 min

    Je ne commente pas souvent mais je voulais te remercier pour ce post. Dans notre société nous sommes constamment juger par les autres comme si un seul choix etait possible constamment. Et bien je dis non ! Je refuse d’allaiter mon futur enfant Car je ne me sens pas à l’aise avec cette idee, et mon corps je le vois comme un lieu privée avec celui que j’aime. Et même si mon enfant je l’aimerais plus que tout je refuse d’être cette femme qui va contre ses volontés sous prétexte que la société et toutes ses femmes pro-allaitement me regardent bizarrement quand je dis “non je refuse”.
    Faire culpabilise c’est leur grand truc et si avant j’aurais pu ceder devant la pression de l’entourage aujourd’hui ce n’est plus le cas !
    Leurs arguments ? C’est naturel ! Et bien je ne suis pas naturelle comme femme Car je compte tirer mon lait puis le donner par biberon, que cela ne déplaise à ma voisine.

    Alors encore milles fois merci d’avoir dit tout haut ce que subissent tout bas nombreuses femmes aujourd’hui.

    Je changerai peut être de nouveau d’avis à l’avenir mais pour le moment ce n’est vraiment pas le cas.

    • Reply Emilie 12 juin 2017 at 21 h 32 min

      Merci à toi Marion 🙂

  • Reply Papottte popotte 13 juin 2017 at 16 h 30 min

    Je comprends parfaitement le choix de ne pas allaiter car un allaitement subi est une souffrance pour la mère et l’enfant le ressent donc au final en souffre aussi. Mais ce que je ne comprends pas c’est l’argument de dire que choisir le biberon c’est la simplicité. Ben oui un nichon tu l’as toujours sous la main, pas besoin de courir à la pharmacie de garde à 20 bornes le dimanche soir parce que tu as accidentellement renversé ta bouteille d’eau dans le reste du fond de ta boîte de lait. Et s une nuit t’es crevée que tu veux enfin profiter d’une nuit ,tu tires ton lait une fois. En revanche j’espère que les termes «récupérer son» parle bien de sa propriété et pas du fait de ne pas l’abimer car certaines femmes pensent encore que ne pas allaiter sauvera leur fière poitrine. Mais je pense sincèrement que l’auteur de ce blog parle bien de sa propriété et non de ses formes .

  • Reply Marie 13 juin 2017 at 20 h 08 min

    Bonjour,

    Les chiffres le prouvent: l’allaitement en France n’est pas la norme. À 6 mois, seulement 18% des bébés sont allaités, et à la naissance c’est tout juste 66%… de quel pression parlez vous? Si elle existe dans votre entourage, il ne faut cependant pas généraliser au reste du pays 🙂 ou alors c’est une pression inefficace. J’ai toujours été très très pudique, du genre à aller en jean et en pull à la place :-S à la naissance de mon bébé je n’ai pas hésité à l’allaiter, un an plus tard je continue. C’est ce qu’il y a de meilleur pour mon enfant, ensuite chaque maman fait ce qu’elle veut, mais il faudrai s’informer pour faire un choix en pleine conscience.
    Savez vous qu’allaiter vous aidera à “retrouver votre corps” ? J’ai perdu 17 kilos en 10 mois. Si il y a une pression c’est pour que l’on donne du lait industriel aux bébés, combien de campagne pro allaitement voyez vous dans les médias ? Zéro. Et de pub pour le lait ?

    Belle journée

    • Reply Emilie 13 juin 2017 at 22 h 08 min

      Encore une fois, chaque femme a son ressenti…
      Je ne fais pas de généralisation, beaucoup de femmes ont la même opinion que la mienne. C’est juste mon avis sur un sujet qui peut être traité de plein de manières différentes. Pour ou contre, l’important est d’y trouver son bien-être.
      Je ne cherche pas à faire de la publicité pour une marque de lait, quelle est mon intérêt à le faire ?!

  • Reply Emmanuelle CM 14 juin 2017 at 18 h 45 min

    Je n’ai pas d’enfant pour l’instant mais je reconnais m’être déjà posée la question de quand j’en aurai, est-ce que je l’allaiterai ? Autant te dire que jusqu’à maintenant, la réponse est je ne sais pas. Après tout, je me dis que j’aurai le temps de me décider en temps voulu. En tout cas, je pense que le plus important est de respecter notre volonté et de pas se forcer à faire un choix qui ne nous correspond pas, quel qu’il soit.

  • Reply Aurore 26 juin 2017 at 11 h 02 min

    On tombe souvent sur des articles qui expliquent le choix d’allaiter, mais pas le contraire. C’est pour cela que j’ai été surprise de découvrir ce billet. En tout cas, la lecture fut agréable. Merci d’avoir partagé ton expérience avec nous.

  • Laisser un commentaire

    Back to top