LIVRES
19 janvier 2018

STONE JUNCTION de JIM DODGE

stone junction

Stone Junction est un roman de Jim Dodge qui nous plonge dans l’univers étonnant des outlaws, des hors-la-loi généreux, décalés, un peu fous et souvent impertinents.

Nous suivons l’histoire de Daniel Pearse, élevé par sa mère Annalee dans cette grande famille de l’AMO, un genre de société secrète, une alliance qui lie toutes sortes de malfaiteurs.

A la mort d’Annalee, Daniel sera pris en charge par l’organisation pour une formation toute spéciale dans différents domaines.

Est-ce pour trouver l’assassin de sa mère ou pour aider son bienfaiteur Volta, à récupérer un énorme diamant que garde le gouvernement dans un blockhaus réputé imprenable ?

  • L’histoire

« Elle avait beau se creuser la tête, (le père de l’enfant) aurait pu être n’importe lequel parmi sept hommes. » Ainsi – ou presque – commence Stone Junction. Ainsi Daniel Pearse est-il fougueusement jeté dans le grand bassin du monde un certain 15 mars 1966. Recueilli avec sa mère Annalee par l’AMO, un conglomérat de magiciens sous influence, Daniel découvre la vie, le lien, le tout. On lui enseigne la méditation, la pêche, la dope, le crochetage de coffre-fort, le poker, la dissimulation, la métamorphose et, pour finir, l’invisibilité pure et simple.

stone junction

Mais dans quel but ? Retrouver (et faire payer) l’assassin de sa mère… ou dérober un monstrueux diamant détenu par le gouvernement, qui pourrait bien être la pierre philosophale ? A ces deux missions s’ajoute, de facto, la quête primordiale de Daniel : celle qui lui permettra de découvrir qui il est vraiment, avec pour décor l’envers de l’Amérique, le monde des outlaws magnifiques et des parias prodiges.

  • Mon avis

Les personnages sont efficaces et attachants. On se prendrait même à admirer ces hors-la-loi dans leurs œuvres tant l’écriture est fluide, imprégnée d’humour et de réalisme ! Daniel, Annalee, Shamus, Volta, Smiling Jack et tous les autres apportent leur juste contribution au roman auquel on ne peut se détacher dès la première page. On apprend par ailleurs bien des choses, étonnantes, imaginaires ou non, sur le clan des saltimbanques !

Une très belle lecture, intense, prenante ! Vous ne pourrez vous aussi qu’adorer ce roman !

A lire absolument !

  • L’auteur 

Né en 1945 en Californie, Jim Dodge a notamment été bûcheron, berger, prof, ramasseur de pommes et joueur professionnel (le reste est classé secret défense). Il a aussi écrit les trois merveilleux romans que sont L’Oiseau Canadèche (Editions Cambourakis), Not fade away (Editions Cambourakis) et Stone Junction, préalablement publié dans l’intrépide collection « Lot 49 » au Cherche Midi.

SUPER 8 EDITIONS

706 pages – 18 €

Et vous, quelle est votre dernière lecture ?

Vous aimerez peut-être aussi...

6 commentaires

  • Reply Bordelaise By Mimi 20 janvier 2018 at 15 h 25 min

    Hello ma belle,
    comment vas tu ? C’est cool de partager tes lectures avec nous 🙂 Je ne connaissais pas ce bouquin mais l’histoire a l’air très prenante. pour ma part j’ai commencé ” La servante écarlate” de Margaret Atwood. L’histoire est pas mal mais il y a trop de descriptions à mon gout. J’ai hâte du coup de commencer la série 🙂
    Bisous et bon weekend
    Mimi

  • Reply Vampilou 20 janvier 2018 at 17 h 12 min

    Ah, celui-là, j’avoue qu’il me fait méga envie, en plus, j’adore cette couverture acidulée !

  • Reply Les lectures de la Diablotine 20 janvier 2018 at 17 h 24 min

    J’aime beaucoup la première de couverture !
    Ma dernière lecture (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire 🙂
    Bon week-end

  • Reply Lolli 21 janvier 2018 at 15 h 50 min

    La couverture est pimpante elle donne envie !!

  • Reply Mes Découvertes Bien-être 22 janvier 2018 at 2 h 01 min

    Coucou Emy, merci pour cette revue lecture. Ton billet me donne envie de lire ce bouquin que je ne connais pas encore. J’aime bien les romans d’aventure, surtout quand l’intrigue est bien ficelée comme ça a l’air d’être le cas ici. En ce moment, je lis”Marche où la vie t’ensoleille” 🙂

  • Reply Petite G 28 février 2018 at 20 h 54 min

    ça donne nevie, je note 😉 moi je lis “Me voici” de Jonathan Safran Foer, très bien ! et j’ai beaucoup aimé récemment “The Girls” de Emma Cline.

  • Laisser un commentaire

    Back to top